Deux A, piliers de nos vies

Nous sommes tous à courir pour mille et une raisons, les bonnes et les moins bonnes. Nous sommes pris dans un engrenage, celui que la société nous impose, éducation, travail, quotidien…

Lorsque l’on veut sortir de la spirale infernale, elle nous happe encore, jusque dans nos loisirs, nos plages de liberté, notre besoin de repos.

Pour certains d’entre nous, la vie est frénétique, bousculée mais jamais lassante, jamais ennuyeuse. On fait tout pour ! On travaille mais on rit, on danse, on s’amuse, on fait les fous. On s’entoure de gens qui nous ressemblent, on les aime, on ne veut pas les décevoir. Ensemble on poursuit des rêves, ensemble on est les rois du monde.


Et puis un jour …Comment dire ..Un jour maudit tout bascule, sans prévenir. On est si peu de choses ! On le sait mais on évite d’y penser. C’est normal. Pourtant, il suffit d’une fraction de seconde pour détruire nos vies bien organisées. Un accident et son lot de peur, de larmes, de souffrance physique d’abord, morale ensuite. On prend brutalement conscience qu’on est qu’un fétu de paille dans le vaste univers, que nos corps sont fragiles et nos âmes encore plus.


Mais…
Par-delà l’épreuve, il est des sentiments bien ancrés en nous qui nous rattachent à la vie, qui nous donnent la force de combattre l’adversité, qui nous insufflent une rage de vivre hors du commun.
On appelle ça l’Amour d’abord et l’Amitié ensuite.
Ces deux grand A, nous tiennent debout, nous cimentent à l’existence.

 

Annie Kubasiak-Barbier

 

Pas de commentaire

Donnez votre avis