Clara

 

Elle claquait son tambourin
Des rubans dans ses cheveux bruns

Une fille danse dans ma mémoire
En robe rouge au bord du soir
C’était avant au joli temps
Des guitares et des feux de camps

A toi Clara ma Sévillane,
Au flamenco, à la sardane,
Quand la musique au creux du corps
Swinguait ton cœur encore, encore

Et tu dansais jusqu’à l’ivresse
Des matins gris aux nuits de liesse,
Fille de la rue aux pieds agiles
J’en ai les larmes au bord des cils

J’entends encore ton tambourin
Et ton rire clair dans le lointain,

Clara dis-moi quand tu reviens…

Annie K. Barbier
Mémoires d’un coeur funambule

Pas de commentaire

Donnez votre avis