Jardins et mémoire olfactive

J’ai fait le tour du jardin ce soir dans la pénombre

J’aime l’heure douce ou le crépuscule met un point final au jour . Le ciel était chargé d’orage et l’air envahi d’enchanteresses senteurs… Odeur du thym mêlée au suave parfum des roses et puis celle de la menthe envahissante et tenace ….ça vous emmène en voyage les odeurs, ça ravive vos souvenirs, ça vous fait voyager sans bagages.

J’ai retrouvé mes vingt ans au large de Corfou, une balade incroyable dans un marché aux épices et bu à pleines gorgées le vin parfumé de cannelle que préparait Maeva Au bout de l’allée j’ai revu Jeanne cueillir des fraises Ce soir, en fermant les yeux sous le ciel plombé j’ai retrouvé au creux d’une rose flétrie mon amoureux d’autrefois Pour quelques effluves, je lui ai rendu la vie en un instant d’éternité Une première goutte de pluie s’est écrasée au sol, puis une autre et une autre , telles des larmes libératrices d’un trop lourd chagrin

Qu’importe les chemins que j’emprunterai, qu’importe le temps qu’il fera demain, il y aura toujours dans l’air une senteur qui me rendra mes amours perdues et qui raccrochera au chariot de mes rêves mon esprit funambule

Le souvenir c’est un exercice de haute voltige avec ses risques et ses ivresses et ce soir je suis saoule des parfums d’autrefois.

Annie Kubasiak Barbier

Aucun texte alternatif disponible.

2 Comments

  • Sampoux Monique 20 septembre 2017 at 14 h 29 min

    Waouh !
    Coucou Annie,
    C’est vrai que l’on ne pense pas tjrs aux souvenirs olfactif.
    Et pourtant il m’arrive aussi que certains effluves me font penser à mon enfance ,ma jeunesse .
    Heureusement que en positif 😉

    Reply
    • Annie Kubasiak-barbier 20 septembre 2017 at 19 h 05 min

      Oui Monique. Moi ça m’arrive souvent et ça fait aussi remonter l’enfance. J’adore ça

      Reply

Donnez votre avis