Honfleur

Il jette des taches de soleil
Aux toiles blanches de ses rêves,
Un petit port qui se réveille
Quand l’océan danse sur la grève …

Un fier voilier ivre de vent
Qui prend la mer au matin clair,
Un marin dans son vieux caban,
Les goélands qui suivent derrière

Bistro de l’Ancre, quelques tables…
Une moule-frites, nappe à carreaux,
Un goût de bonheur impalpable
Qui naît au bout de son pinceau

Un carrousel et sa musique
Chevaux de bois, échappées belles,
Une vieille femme nostalgique
Qui se promène sous son ombrelle

Lui, la gloire il s’en moque bien
Il laisse à d’autre les galeries
Et s’approprie ces petits riens
Qui font le Livre de la Vie

Dans son sourire, sont des voyages
Et dans ses yeux d’autres étés,
Des îles rousses, des paysages
Même s’il laisse ses rêves à quai…

Annie K. Barbier
Texte déposé SACEM

Pas de commentaire

Donnez votre avis