Le potager de Gaspard

Pensée pour Gaspard ce matin

Qui est Gaspard me direz-vous ?

Mon grand-père, polonais d’origine, lampiste de métier au pays des mines.

Gaspard c’est les corons, Haillicourt, la fosse 7, l’Artois, les terrils, un parler entre polonais et français. Gaspard, c’est la rudesse et la tendresse mêlées d’un être attachant et surprenant. J’adorais le regarder travailler dans son potager lorsque j’étais gosse. Il passait des heures à aligner ses poireaux, ses oignons. Il me laissait le grand honneur de semer les radis..

Et toujours, il plantait un coin de fleurs pour Jeanne. Et puis, surtout, il avait fait de ses mains, rien que moi, un manège, un carrousel comme il disait où il posait sur des chevaux de bois fabriqués par lui, des poupées qu’il récupérait dans les décharges. Ces poupées c’était une histoire de fou. Elles arrivaient dans le cabanon au fond du jardin, comme un malade dans un hôpital. Il passait des heures, à leur repeindre un sourire, à les nettoyer, à raviver la couleur de leurs yeux. Une fois que c’était fait, elles passaient entre les mains de Jeanne qui les vêtait de vieilles dentelles et leur cousaient des robes dans des vieilles toiles cirées.Et elles finissaient à cheval dans le carrousel.


Quand il n’y avait plus rien à faire au jardin, il filait dans la cabane au bout de la petite allée où il avait installé un alambic. Qu’est-ce-qu’il me faisait doucement rire avec ça. On aurait cru le professeur Tournesol dans Tintin .. Cette installation qu’il avait fait ! J’étais une des rares à pouvoir rentrer dans son secret. Même Jeanne était interdite de séjour dans ce cabanon. Elle marronnait toujours lorsqu’il entrait là dedans. C’était son univers. Je me souviens qu’il cachait ses économies dans le guidon d’un vieux vélo.


Grands dieux, quand je pense à tout ça, j’ai l’impression d’avoir cent ans tant il y a de décalage avec la vie d’aujourd’hui. Et au moins une fois dans ma vie, je fus la petite reine d’un roi sans autre royaume que son immense cœur.

Annie K. Barbier

Pas de commentaire

Donnez votre avis