Clara, ma sauvageonne

Bonjour tout le monde.

Jolie découverte ce matin. Il y a des musiques comme ça qui réveillent votre mémoire et vont en fouiller tous les tiroirs jusqu’à en sortir la photo jaunie et précieuse d’instants volés qui ont marqué votre vie.

Mais là c’est surtout cette voix qui me parle, qui me chante et qui m’enchante. Clara est sortie de son tiroir, sa belle robe rouge de gitane à peine froissée sur sa peau merveilleusement dorée. C’était un soir, un feu de camp..dans un été brûlant..

J’aimais tout chez elle, son côté sauvageon, sa voix, sa façon de danser, son rire, son détachement des choses artificielles. Puis un jour vint l’amour qui me l’enleva à tout jamais. Je n’ai jamais compris comment elle, l’oiseau de paradis, se laissa enfermer dans une cage dorée où, sûrement, lentement elle s’étiola.

Je ne veux même pas le savoir. Clara, jamais dans mon cœur, tu ne faneras. Retourne dans ton tiroir ma belle amie. J’y ai posé pour toi un morceau de velours où tu t’endormiras.


Annie K. Barbier

Pas de commentaire

Donnez votre avis