Brocante à Henrichemont (2016)

Le dimanche ici fut égal à la semaine, gris et humide. On se demande si la terre tire son humidité du ciel, ou le ciel son humidité de la terre ..La brume fait ressembler les paysages à ceux de novembre.. Heureusement la température est plus clémente ..sinon décente.

Direction Henrichemont, petit village du Cher en passant par Aubigny sur Nere et La Chapelle d’Angillon ..

Les fossés dégoulinent encore même si les panneaux « route inondée » ont intégré les bas-côtés ! Les digitales roses disputent la vedette au jaune d’or des iris d’eau.

Le village est en effervescence. C’est jour de brocante

Les étals ?
Beaucoup de brocanteurs ..Hors de prix ..On a l’impression d’être des « enfants du Bon Dieu » à force d’être pris « pour des canards sauvages »..ça c’est fait !

Pour le reste un sentiment étrange ce jour .. On se rend compte que pour certains le déroulement de la journée et la marche de leurs « affaires » est d’une importance qui n’a rien de banal. Sans doute pour beaucoup, les quelques euros récupérés seront bien appréciés. Signe des temps où la facilité est de moins en moins de mise.

Découvertes ..
Une BD ancienne, peu connue du public, « Mireille », un truc de filles ..Mireille est une vieille revue destinée aux jeunes filles éditée par les éditions de Châteaudun ( Marijac ) puis sera reprise par les éditions Del Duca (entre 1953 et 1964) ..Je me souviens de quelques exemplaires stockés chez Jeanne, ma grand-mère. Amusant ce retour en arrière ..

Les gens ..
Un bonjour Madame tonitruant d’un gars au bistrot du coin, attablé devant son ricard dès 9 heures ce matin. Bonne journée Monsieur ..
Un adorable bambino, quelques pièces en mains, en train de marchander la poupée que veut sa petite soeur ..
Un marchand de parapluies ..qui pense bien faire son beurre ..

Les achats ..
Affaire du siècle tu parles ..Une agrafeuse et un rouleau de scotch ….

Retour par Salbris, toujours semi-inondé. Des pompes et des pompiers, des gendarmes et tout un monde qui essaie d’effacer les traces du carnage des derniers jours.

Rien d’extraordinaire, sauf peut-être le retour du soleil sur Lamotte (dix minutes, montre en main)..En ce moment, il faut se contenter de peu..

Bonne soirée tout le monde. Pour nous ..encore devant le feu..La terrasse ce sera pour .. un de ces jours.

Annie K. Barbier

Pas de commentaire

Donnez votre avis