Charles Aznavour

 

Un homme que nous aimions nous laisse orphelins de ses mots, de sa musique, de son talent, de son humanité. Il a volé nos cœurs, nous avons partagé le sien. Il avait de la présence, de l’esprit, du charme, un petit rien de drôlerie, un éclat de malice dans le regard

Comme chantait un autre grand, il aurait pu vivre encore un peu mais l’âme du poète a quitté son enveloppe charnelle. Elle nous a joué comme un tour de passe-passe, ni vu, ni connu, je m’éclipse, en silence comme font toujours ceux qui n’ont rien à prouver.


La scène est vide, le rideau est tombé, les instruments se sont tus et pourtant, le silence ne trouve pas sa place. La voix du grand Charles lui dit « Pousse-toi de là, que je m’y mette » Elle emplit l’espace, nous précède, nous poursuit, nous enchante et surtout ne nous attriste pas. La présence dans l’absence, ce doit être cela.
La chanson qui m’a le plus marquée, c’est Toi et Moi, une magnifique chanson d’amour. Elle a résonné au fond d’une église de campagne, dans un décembre glacial, voulue par un ami cher qui venait de perdre sa compagne. Nous étions en 1995. 


Je vous mets les paroles ci-dessous et j’ai une douce pensée pour mon ami Pierre.

Charles, dormez en paix. Vos mots coulent dans nos veines. Nous ne vous oublierons jamais.

Annie Kubasiak-Barbier

Toi et moi
Deux cœurs qui se confondent
Au seuil de l’infini
Loin du reste du monde
Haletant et soumis
A bord du lit
Qui tangue et va
Sous toi et moi
Toi et moi
Libérés des mensonges
Et sevrés des tabous
Quand la nuit se prolonge
Entre râles et remous
Nos songes fous
Inventent un nous
Entre chien et loup dans nos rêves déserts
L’amour a su combler les silences
Et nous ces enfants nus vierges de nos hier
Devenons toi et moi, lavés de nos enfers
Porte-moi
Au-delà des angoisses
A l’appel du désir
Du cœur de nos fantasmes
Aux confins du plaisir
Que Dieu créa
Pour toi et moi
J’étais sans espoir et tu as changé mon sort
Offrant à ma vie une autre chance
Les mots ne sont que mots, les tiens vibraient si fort
Qu’en parlant à ma peau ils éveillaient mon corps
Aime-moi
Fais-moi l’amour encore
Encore et parle moi
Pour que jusqu’aux aurores
Aux sources de nos joies
Mes jours se noient
Dans toi et moi

Charles Aznavour

Pas de commentaire

Donnez votre avis