Brocante

Journée brocante ce dimanche, une des dernières de la saison sûrement. Dans l’air frisquet du petit matin, il faut quand même en avoir envie surtout pour ceux qui déballent. Le stand café et chocolat chaud est pris d’assaut. Même les barbecues sont déjà en route. L’odeur de la saucisse tôt le matin, moi j’ai un peu de mal mais il en faut pour tous les goûts.

Tournée des étalages..

-Les associations : Du déjà vu, sans grand intérêt sauf ..le conseil municipal. Mais pas n’importe lequel. Là les conseillers ont en moyenne entre 8 et 15 ans. Conseil Municipal officiel..Ils ont leurs réunions et des idées bien arrêtées. Ils ont même élu leur maire. Absent au moment où l’animateur passe, il se fait souffler dans les bronches. Je repars, pliée de rire.-Les brocanteurs : Quelques jolies choses, hors de prix, du vieux, du très vieux voire même du pourri, pas grand-chose d’intéressant
-Les camelots : Du vrai faux ou du faux vrai comme vous voudrez, des vêtements ou de la chiffe c’est pareil, des outils de bricolage à cent sous qui ne tiendront pas plus loin que quelques jours et autres « chinoiseries »
-Les producteurs : miel de Sologne et quelques confitures appétissantes, escargots, fromages de chèvre, quelques légumes, des pommes. Quand même un personnage truculent..un croqueur de pommes qui vous trouve la variété (même ancestrale) rien qu’au goût du fruit et à son aspect. Moi je veux bien croire dans son baratin mais de toute façon c’est invérifiable hormis pour les variétés classiques et là je suis capable d’en faire autant.
-Les gourmandises : Tous les gâteaux faits maison par les p tites dames du coin. Deux morceaux de tarte plus tard, je suis entièrement convaincue mais rassasiée aussi. Tant pis pour les autres d’autant que j’aperçois un peu plus loin un joli nuage rose qui présage d’une barbe à papa en confection. Incontournable, là je suis comme les gosses !
-Ma préférence : un stand de vieux bouquins du genre qui ont vécu et dont les personnages surgiraient presque des pages jaunies. Je suis repartie avec un cahier de morale sous le bras et dans les oreilles les réflexions partagées de quelques « vieux croûtons », genre « de mon temps etc .. ». Je me suis bien gardée d’en rajouter mais je reconnais qu’il y avait quelques judicieuses remarques.. Bref, c’est là que je me rends compte que j’ai pris un coup d’vieux.
-La musique : La fanfare municipale, la grosse caisse et tutti quanti qui massacrent allègrement plusieurs morceaux sous l’œil furieux de leur chef. Là je repars hilare !
En dehors de tout ça le fatras habituel des centaines de jouets que nos gamins trop gâtés finissent par dédaigner, les cadeaux improbables dont on se défait, les objets ramassés dans l’héritage des greniers de ceux que la vie vous a enlevés … Il se détache toujours quelque chose de l’ensemble. Là c’est un portrait magnifique en noir et blanc, celui d’une femme avec un regard sublime, belle à tomber. On se demande par quelle ironie du sort elle campe là ..
Midi sonne au clocher voisin. Reprendre la route et musarder un peu dans les bois ocrés par l’automne, s’arrêter déjeuner dans une petite auberge et enfin rentrer pour se caler devant un bon feu et vous retrouver.
Bonne soirée à tous.

Pas de commentaire

Donnez votre avis