Réflexion du jour

 

J’ai la chance d’avoir des amis qui partagent avec moi la passion de l’écriture, des qui écrivent avec talent mais pas que.. Des qui écrivent avec leur coeur, pleins d’humilité et d’humanité, pleins de la notion de partage, des qui ne pensent pas qu’à la queue aux zéros de leur nombre de livres diffusés…

Un écrivain, un musicien, un artiste quel qu’il soit, vit d’abord au rythme de son besoin de création sous quelque forme qu’elle revête. Combien de poètes sont morts ruinés mais en nous laissant un patrimoine inestimable ? Sans doute est-ce cela le secret, laisser sa trace au temps qui passe. Certains me rétorqueront que la compétition engendre des résultats confondants. Encore faut-il vouloir rentrer dans cette spirale infernale.

Hier l’un de ces amis écrivain m’a dit quelque chose qui m’a profondément touchée parce que je suis un peu dans le même état d’esprit en ce moment. « J’écris un nouveau roman parce que chez moi c’est un besoin, une évasion, un plaisir immense. Je ne sais pas s’il sera publié, édité mais une chose est sûre, j’aurai la satisfaction d’avoir été capable de le faire ». Il se reconnaîtra.

Comme chantait Jean Ferrat « Écris quelque chose de joli .. » Sans doute est-ce ce que nous nous appliquons à faire. On ne cherche pas à décrocher un prix, seulement à toucher le coeur des lecteurs. Je souris un peu parce que je connais nombre de personnes qui achètent un prix littéraire pour l’offrir en sachant qu’eux mêmes ne le liront jamais. Mais un prix littéraire, ça fait bien et surtout ça fait vendre..Enfin, il parait..

Alors qu’on nous laisse rêver un peu, qu’on nous laisse donner vie à des personnages auxquels on fait souvent dire ce qu’on a à dire, qu’on nous laisse leur inventer n’importe quelle vie et parfois celle qu’on aurait aimé vivre, qu’on nous laisse notre anticonformisme, qu’on nous laisse notre liberté.

Aux empêcheurs de tourner en rond, je dis seulement, arrêtez de casser notre confiance en nous, arrêtez de nous dire que nous ne sommes pas à la hauteur, arrêtez de penser que vous seuls détenez la vérité et remettez votre porte feuille à sa place en rendant votre coeur à la sienne.

Annie K. Barbier

2 Comments

  • Thierry 12 février 2019 at 21 h 26 min

    Toute belle réflexion du jour …
    Merci du partage que vous faites …
    je n’ai pas lu vos livres … un jour peut-être.
    Votre écriture est toujours légitime tant qu’elle n’est blessante pour autrui..
    Bien à vous,
    Un passionné de la guérison par les mots, Thierry

    Reply
    • Annie Kubasiak-barbier 16 février 2019 at 22 h 19 min

      Merci Thierry pour votre passage chez moi et ces mots pleins de gentillesse. Bonne continuation. Soyez le bienvenu sur ce site.

      Reply

Donnez votre avis