Quand on écrit

Quand on écrit, on raconte ce que l’on veut et on laisse au lecteur le choix du chemin qui va du rêve à la réalité.

Le poète n‘est pas historien loin s’en faut et ne détient aucune autre vérité que la sienne.

S’il fallait que l’on couche mot à mot nos vraies colères, nos amours déçues au pas, les trahisons auxquelles on a été confrontées, voire nos peurs inconsidérées ou pas, le lecteur parfois prendrait la poudre d’escampette ou se préparerait au combat.

Je n’ai pas envie de finir knock-out sur un ring de boxe entre deux feuillets de vie.

De toute façon, il paraît que toute vérité n’est pas bonne à dire.

Par contre, je persiste et je signe, tout rêve vaut bien d’être partagé.

Je suis une femme normale entre Fée Clochette et Fée Carabosse.

Je prends avec joie l’amitié quand elle passe et les moments de rire aussi

A vot’bon cœur M’ssieurs, dames …

Bonne journée.

Annie K. Barbier

Pas de commentaire

Donnez votre avis