La vingt-cinquième heure

Un jour se lève toujours après une nuit, rythme immuable accordé à l’horloge de la vie.

Inutile de rechercher l’hypothétique vingt-cinquième heure, celle pendant laquelle on serait susceptible de réaliser tous nos vœux, surtout ceux inaccessibles. Celle-ci est réservée à une élite jamais raisonnable, aux poètes et surtout à l’enfance.

Pour les autres, la vingt-cinquième s’apparente à demain et l’on sait que demain n’est pas toujours porteur des voeux d’hier. Suis-je trop raisonnable ? Oui suis-je seulement réaliste ?

Les irréductibles sont légion qui vous bassinent avec leur montre en tentant de vous obliger à en faire toujours plus que vous ne le pouvez.

Chaque chose en son temps… Laissez-moi respirer, laissez-moi rendre à mon corps ce qu’il a perdu et par la même occasion, rendre à mon âme un souffle de liberté.

Bonne journée à tous

Annie Barbier

Pas de commentaire

Donnez votre avis