La mesure de l’amour

A la mesure de l’amour est-on toujours gagnant ?

C’est beau l’amour, mais ça n’est pas si simple et pour n’importe quelle forme d’amour d’ailleurs..
L’amour que l’on donne, celui que l’on reçoit, l’amour qui souvent nous dicte nos décisions.

On aime nombre de personnes quand on y réfléchit. Même si l’on reste dans un cercle restreint..Celui ou celle qui vous accompagne dans la vie, les membres de sa famille, les amis..
Leurs décisions, nos décisions sont souvent conditionnés par l’amour qu’on leur porte ou qu’ils nous portent.
Il est nombre de gestes que l’on ne fait que par amour, c’est indéniable.

Mais il ne faut pas oublier que tous ces gens qui nous aiment ont de l’amour à donner ailleurs, tout comme nous d’ailleurs.
Et forcément, selon la mesure de l’amour, il y a des choix, parfois cornéliens, à faire.

Quand j’ai écrit Le chagrin en héritage (histoire de famille personnelle) j’ai mis deux femmes en avant, deux femmes qui m’aimaient énormément et sur lesquelles je comptais ferme pour répondre à mes attentes dans un secret de famille qui me laminait. J’y allais, sûre de moi, sûre de leur amour, et par voie de conséquence sûre de leur collaboration à mes recherches.

Mais … Je n’avais pas pensé à cela. Elles m’aimaient oui, énormément oui ..Mais .. Jeanne ma grand-mère aimait encore bien plus son fils, Edith (dite Sarah dans le livre) ma tante, aimait encore bien plus sa soeur.
Voilà des sentiments que je n’avais pas soupçonné et pourtant, ils étaient là, bien ancrés, à tel point qu’ils m’ont totalement desservie et laissée sur ma faim.

Je leur en ai voulu à toutes les deux de me laisser baigner dans ma souffrance mais je me suis rendue compte qu’elles étaient prises en otage. Il est certain qu’elles auraient préféré ne pas avoir de choix à faire mais quand la situation vire au nœud de vipères, il faut tenter de s’en sortir sans dommage collatéral.

Tout cela pour dire, qu’aujourd’hui quand quelqu’un que j’aime me refuse quelque chose par amour pour quelqu’un d’autre, je suis plus tolérante.

Comme toujours dans la vie, on fait ce qu’on peut, pas ce qu’on veut.

Annie K.Barbier

Pas de commentaire

Donnez votre avis