Cher Père Noël

Cher Père Noël

J’sais pas par où commencer et j’crois bien qu’il va falloir que j’te mette la main dessus à ton arrivée. Je sais, je sais, t’arrives toujours en catimini mais cette année, avec ma Girolle t’es mal barré. Oh ! Elle est mignonne hein mais côté discrétion, c’est pas vraiment ça ! Elle va pas te lâcher la houppelande ! Bon, chacun son truc, j’vais m’arranger d’elle et toi tu vas t’installer tranquillou dans l’canapé. Non, non, ronchonnes pas ! Faut vraiment qu’on cause…Parce qu’il y a un de ces binss dans c’monde. Le Bon Dieu et le diable, ils ont tous les deux perdu la boussole ma parole. L’premier y pourra pas remplir son paradis et l’autre, l’aura trop d’monde en enfer. Va falloir inverser la tendance, j’te l’dis ! Tiens j’ai une idée d’enfer ! Ah non, pas d’enfer c’est vrai GRR. Tu devrais prendre des cours de magicien. Non mais t’imagines ? Tu transformerais les ruines en champs de blé, les villes polluées en sentiers de randonnée, les cris en chansons, les larmes en sourires. Tu pourrais nous faire pousser des ailes, ça serait bien ça aussi. Plus besoin de bagnoles, de trains (oui, je sais, j’en rajoute mais là j’te jure, ça s’rait pas du luxe. Et pis, on pourrait t’accompagner pour distribuer des jouets, des bonbons, des lettres d’amour et même quelques bonnes claques… Non ? Comment ça on n’a pas l’droit ?Bon, pas grave, je r’filerai les adresses des méchants au Père Fouettard ! Y croit pas qui va s’en tirer comme çà lui.. ! D’accord, d’accord, j’me calme, mais c’est bien parce que c’est toi hein ! Donc on est ok ? J’mets des bons coussins sur l’canapé, j’te prépare un p’tit calva et tu m’arranges tout ça aux p’tits oignons. Bon, je file. Et, tu t’en tires bien crois-moi. J’te demande rien pour moi. Euh … Peut-être si quand même…Ce s’rait bien que tu me remettes d’aplomb pour que j’évite d’autres pirouettes du genre des deux de cette année. J’suis toute cassée moi ! Alors si tu peux m’réparer un peu, j’dis pas non. Allez hop ! Au boulot ! J’te dirai merci après d’accord et même t’auras droit à un bisou.

Ah zut ! Ma machine a pris un coup d’vieux. Bon on verra ça plus tard

Annie

Pas de commentaire

Donnez votre avis