Les Petites Mains

Une main tendue, en ce début de re-confinement

On parle souvent des petites gens, mais il va quand même falloir ouvrir les yeux…

Au pays des « Petits », il y a aussi des grands, de ceux que l’on ligote, que l’on fait taire, qu’on ignore, qu’on enferme dans un système en espérant bien que surtout ils n’en sortiront pas, par peur, par raison, par lassitude, entre autres.

Mais voilà, « les petits » créateurs, commerçants, artisans, les petites mains, les petits métiers etc…, en ont par dessus la tête qu’on les traite comme des moins que rien, comme quantité négligeable.

Et compte-tenu d’évènements qu’ils ne maîtrisent pas, ils commencent à se soutenir et à se donner la main. Ils commencent à se soulever contre l’injustice. Ah ! Si tous les gars du monde ..!

Ce sont souvent des passionnés qui ont du savoir-faire et aussi du savoir-vivre Ils aiment leur métier, ils aiment les gens aussi. Seulement, à un moment donné, faut pas pousser mémère dans les orties, pépère non plus d’ailleurs ! Parce que vraiment,… ils feront comme Gulliver, ils se déferont de leurs cordes et s’inviteront sur le devant de la scène, là où on ne leur laisse pas la place qu’ils méritent.

Alors AIDEZ-LES, mettez les en avant, pensez à eux. C’est le moment ou jamais ! Ils ont besoin de vous ? Oui ! Mais vous avez besoin d’eux aussi. Une fin d’année difficile se profile pour tous. C’est dès maintenant qu’il faut vous tourner vers eux.

Pour Noël, pour offrir du beau et du bon à ceux que j’aime, JE FAIS CONFIANCE aux commerces de proximité et aux créateurs locaux, en tous domaines.

Merci à vous d’exister, vous les GRANDS oubliés !

Annie Kubasiak-Barbier

Pas de commentaire

Donnez votre avis