PIERRE CARDIN

Le 20ème siècle aura fait le plein d’artistes en tous genres. Ils nous quittent un à un, comme les perles multicolores d’un collier qui se déferait. Pierre Cardin est mort ce mardi 29 décembre 2020. Il avait 98 ans. Il a été la preuve que la créativité est un moteur puissant et qu’elle entretient celui qui en fait preuve
Touche à tout et visionnaire, il aura marqué son époque presque dans le monde entier. C’était un homme charmant. Je l’ai eu comme client, toujours d’humeur égale, avec un franc parler légendaire et le mot pour rire. J’ai aimé nos conversations, son approche de notre métier, la façon très naturelle dont il nous accordait sa confiance et la rue du Faubourg Saint-Honoré.
J’appréciais aussi ses visites sans prétention, dans ma boutique de déco où il achetait surtout de la musique d’ambiance et ses coups de coeur pour certains arbres qu’il aimait nous faire planter dans sa propriété. Il avait un moulin dans une boucle de la Vesgre, à deux pas de la Vallée d’Eure, tout comme Michel Legrand, dans le même village, Moulin de la Folie pour l’un, Moulin Jaune pour l’autre. Deux de mes plus belles rencontres professionnelles !
Rouvres lui doit beaucoup même si sa générosité était parfois critiquée. Parce que c’est ça aussi, le mal français, tirer à boulets rouges sur ceux qui ont la gloire et l’argent, sans chercher à savoir comment « ils se sont faits »
Je lui souhaite de retrouver son grand amour, sa grande amie Jeanne Moreau. Endormez-vous en paix Monsieur. Vous aurez laissé du beau et de l’original sur cette terre, de la couleur aussi. C’est tellement mieux que laideur qui s’y installe et la tristesse qui s’en empare…
Annie Kubasiak-Barbier

Pas de commentaire

Donnez votre avis