Elevée au grade d’Officier de l’Ordre des Arts et des Lettres

Je ne ferai pas un long discours sur moi ou mon parcours mais plutôt une page de grands mercis

– Merci d’abord aux femmes de ma vie, à Jeanne ma grand-mère polonaise qui m’appris sa langue avant le français mais surtout qui m’a appris à ne rien exiger, à accepter les défaites avec la même humilité que les victoires.
Elle disait tout le temps « Nanou, pas tout le même jour » C’est ainsi que j’ai appris à faire confiance aux lendemains.

– Merci à Lucie Paule, ma mère que je n’ai pas gardé assez longtemps mais qui m’a appris à regarder plutôt ceux qui en ont moins que ceux qui en ont plus.. Leçon de vie, bien intégrée

– Merci à Monique, ma petite sœur, pour nos combats d’enfants, son soutien, sa présence indéfectible

– Merci à ma fille Fanny pour m’avoir jetée dans le bouillon de l’écriture, m’avoir offert mon premier contrat d’édition alors que je ne voulais pas en entendre parler, merci pour sa persévérance et son amour

– Merci à l’artiste de talent, homme discret et plein de valeurs humaines qui suit mon écriture depuis quelques années et qui m’a proposée à cette promotion exceptionnelle

– Merci à Roselyne Bachelot et son équipe

– Merci à mes lecteurs, lectrices, tous ceux qui font que j’existe, qui m’accompagnent avec fidélité et amitié

– Merci à LIBRE2LIRE, à Véronique et Olivier Dukers mes éditeurs, passionnés, bienveillants et amicaux

– et aussi merci à mon mari qui ronchonne parfois quand je ne l’écoute pas, perdue dans mes délires d’écrivain mais qui m’accompagne partout.

MERCI à la vie tout simplement.

Annie Kubasiak-Barbier

Pas de commentaire

Donnez votre avis