La Balance et l’Equilibre

METTRE LE TOUT DANS LA BALANCE ET L’ÉQUILIBRER…

Allez, au boulot !

On fait sa petite balance pour savoir où on est ?

Le positif, le négatif… Je me suis prise au jeu.

C’est quand même pas simple de la faire pencher du bon côté mais …on y arrive avec un peu de circonspection….

2022…Oust, du balai !

2023 trépigne derrière la porte en disant « Pousse-toi d’là, que j’m’y mette ! »

Les plus, les moins ? C’est bien mal parti pour équilibrer la balance, à moins d’être prestidigitateur ou magicien.

LES PLUS

– Les Amis… Ceux avec un A majuscule, qui sont toujours là, qu’importe le temps qui passe, et surtout la distance, dont la présence est indéfectible et rassurante, ceux qui marchent à mes côtés en un perpétuel cœur à cœur. Il y a aussi ceux et celles du virtuel, avec quelques merveilleuses découvertes, riches de bonheurs inoubliables.

– Les enfants (pour moi, 2) qui vont au bout de leurs désirs, qui avec opiniâtreté se donnent les moyens d’y arriver.

– Les petits enfants qu’on regarde grandir avec leurs rêves mais bien cadrés dans leur réalité, leur regard sur le monde adulte et leurs réflexions souvent pertinentes, leurs câlins, leurs mimiques, leur bon sens aiguisé qui me fait souvent me poser les bonnes questions.

– La ténacité et le courage des filles (fille, nièce, petites nièces, petites filles,) dans tout ce qu’elles entreprennent. Chez moi, il n’y a pas de potiches même si elles sont super belles. Elles ont de l’énergie, de la classe, de l’exigence. Elles défendent bec et ongles leur liberté, dans le professionnel comme dans le privé. Ce ne sont pas des féministes de pacotille comme en en voit trop. Elles bossent et il y a du résultat, en tous domaines. Mes pensées vont en particulier, à Ambre, Anaïs, Julie, Sara, Mélanie, Claire, Fanny, Sandrine.

Gâtée, je suis !

– L’écriture qui mène à l’échange, à l’amitié, au partage, à la musique, à la découverte, celle qui me transporte sur des chemins inconnus et haletants, celle que j’aime. Mes lecteurs, lectrices, sans lesquels je n’existerai pas, leurs encouragements, leur bonheur de me lire et de me suivre.

LES MOINS

– Les soucis de santé qui nous affectent et affectent aussi des personnes que j’aime par dessus tout. 2022 fut encore une année faste en ce domaine et je m’en serais bien passée parce qu’il n’est rien de pire pour engendrer des insomnies et qu’on a beau être d’un naturel optimiste, il y a des moments où trop c’est trop !

– Les déceptions, celles qui créent la défiance, l’envie d’abandonner, qui vous me mènent parfois jusqu’à l’écœurement total. Rien de pire ! Là, j’ai eu et j’ai encore ma dose ! Il en est que je ne remercie pas.

– Le dégoût d’un monde en pleine déconfiture, trop rarement porteur de ce qu’on en attend. Les loups côtoient les loups, les autres tentent de leur échapper. Là, je m’arrête parce qu’il faudrait un livre que nul n’a vraiment envie d’écrire. Ma pensée s’en va vers nombre de mes amis ici et ailleurs qui pensent exactement la même chose que moi et qui sont prêts aux mêmes combats.

– Et, enfin, ceux qui nous font un immense chagrin, le seul qu’ils nous font de leur vie entière, quand ils prennent les chemins d’où l’on ne revient pas. La vie, c’est aussi la mort. Je sais, j’ai bien compris.

RESTE A METTRE LE TOUT DANS LA BALANCE ET A L’ÉQUILIBRER.. Pas simple mais…

Il reste une seule chose et pas des moins importantes à mettre dedans, c’est L’ESPOIR qui la fait toujours pencher du bon côté. Là, par contre je crois que je vais devoir m’en offrir une tonne.

Bonne soirée et excusez-moi pour le pavé. A vous de jouer …!

Annie Kubasiak-Barbier

Officier dans l’Ordre des Arts et des Lettres

Romancière, poétesse et parolière.

1 Comment

  • barbier 21 décembre 2022 at 16 h 23 min

    Merci pour cette chouette rétrospective

    Reply

Donnez votre avis