RÊVER DE PAIX

Rêver de paix

De celle en tous les cas dont rêvaient tous ceux qui se sont battus pour Elle, au creux de leurs innommables tranchées, de ceux qui, à chaque obus tombé, priaient en silence pour l’avenir des enfants qu’ils avaient laissé derrière eux, de ceux qui n’en pouvaient plus de fermer les yeux de leurs compagnons d’infortune morts au « champ d’honneur »..

Eux, ils savaient le mal que fait la guerre au creux des corps, au creux des coeurs..

Eux, ils ne demandaient rien que de vivre d’autres saisons de soleil alors qu’ils étaient là en train de mourir dans le froid et la neige..

Eux, ils écrivaient encore à leurs femmes leur amour, leur espoir d’autres lendemains .. « Un jour, je reviendrai et nous …. »

Eux, on a cru un court instant que leur sacrifice avait servi à sauver l’humanité mais … on ne sauve pas l’homme de sa bêtise, de son ignorance, de son égoïsme.

Nous sommes tous concernés. Il y a dans nos mémoires des hommes qui dorment à tout jamais, des femmes qui n’ont plus de larmes pour pleurer et des enfants devenus grands bien trop vite.

Je ne sais pas comment, à notre échelle, on peut encore lutter contre la folie qu’est la guerre, je n’ai pas la réponse. Je veux juste croire qu’un jour la carte du monde ressemblera à un champ de fleurs et plus à un champ de mines.

Mais sans doute, je dois habiter en « Utopie ».

Bonne soirée amis poètes, peintres, musiciens, écrivains. Servez vous de vos plumes, de vos pinceaux, de vos instruments.

Continuez à nous enchanter et à nous illusionner. J’en redemande chaque jour mes amis

Annie K. Barbier 

Pas de commentaire

Donnez votre avis