La Loire en colère

La Loire en colère 

C’était un soir d’hiver
Dans de furieuses lames
Elle rendait à la terre
Quelques objets infâmes

Tas de bribes de vie
Mêlés de bois flotté
Qu’elle charriait à l’envi
Depuis ces soirs d’été

Où des hommes sans âme
Déversaient les débris
De leur monde en réclame
Jusqu’au cœur de son lit …

Et c’est dans le vert sombre
De ses flots amers
Que voguaient les ombres
De la Loire en colère

Meurent des poissons d’argent
Au fleuve voyageur
Pour quelques mécréants
Indignes et ravageurs.

La Loire part à la mer
Avec dans ses bagages
Les encombrants d’hier
Porteurs de leurs ravages.

La Loire dans sa colère
A noyé un bateau
C’était un soir d’hiver
Au vert sombre de ses eaux 

Annie K. Barbier

Texte protégé sacem

 – 

Pas de commentaire

Donnez votre avis