Sa Majesté CHAMBORD

Un jour naquit Chambord, Chambord le magnifique, Chambord l’énigmatique.

Il n’est plus de roi à Chambord, mais il est une Reine… Dame Nature, la belle, la rebelle, dans toutes ses parures

Sa robe verte de printemps, rebrodée cette année au point de feston par l’époustouflant André Le Nôtre. Nous sommes en attente de la découverte, permise par le don colossal d’un homme d’affaires américain, entre arabesques et entrelacs tel un émerveillement encore en sommeil…

Sa robe de lumière, celle qu’elle revêt l’été, celle qui se noie dans l’eau, celle qui s’accroche tout là-haut aux tourelles dentelées…

Sa robe de pourpre, de violine et d’or entre moire et velours dans le flamboiement d’automnes féeriques…

Sa robe blanche immaculée, celle qu’on n’ose à peine fouler dans des hivers secrets qui n’appartiennent qu’aux biches légères, aux cerfs majestueux, à un monde caché mais si vivant…

Chambord … Une légende naît sous chacun de nos pas !

Chambord et ses chasses, Chambord et ses pêches dans des étangs regorgeant de brochets, et bientôt Chambord et ses vignes, déjà plantées en partie, six hectares actuellement, douze bientôt d’un cépage régional.

Chambord serti dans ses bois, comme un joyau inaccessible !

Chambord l’Exceptionnel !

Dame Nature, je me retire, mais je reviendrai.

Mes hommages Votre Majesté…

Annie K. Barbier – à Chambord, Centre, France

Pas de commentaire

Donnez votre avis