Le Fou de Loire

Une « toue cabanée » échouée en bord du fleuve, qui semble rêver encore à sa splendeur passée, celle du joli « avant » des pêcheurs de Loire, du temps ou elle descendait le fleuve avec ses passagers et le remontait le ventre alourdi de poissons…

Les ans ont passé et le bateau tranquille coule des jours indolents. Il brave bien encore quelques coups de vent. Mais aujourd’hui sa mission première est d’abriter les couples amoureux.

Le Fou de Loire a accosté pour toujours.

Ci-gît un monde qui a vécu.

Annie Kubasiak-Barbier

Pas de commentaire

Donnez votre avis