Arts Streets

Streets arts ..

Ici à La Rochelle

Le sculpteur de rêves

Partir un soir, au hasard, le cœur à l’envers, pour un ailleurs, un nulle part, vers la ville, au long des avenues ou loin, dans des chemins perdus, ou encore dans le froid glacial d’un quai de gare…

Quand on franchit la porte dans ces conditions-là, on n’a que rarement un but précis.

On peut suivre un papillon, être attiré par la lumière, se recueillir dans une église, se perdre dans la foule. Seul l’instant est important.


Pour une fois, suivre son désir, ne pas réfléchir, ne pas compter les heures, ne pas avoir de but, presque pas de lendemain.

Et d’un coup s’arrêter, le regard figé sur un personnage inattendu,  voir ses mains jouer avec des craies et des couleurs et sauter à pieds joints dans son dessin, ne même pas regarder son visage tant on est hypnotisé par la vivacité de son geste, puis, enfin, croiser un regard bleu comme les mers du sud et, à ce moment précis, poser ses bagages et ses souffrances, croire même ce qu’il ne vous dit pas. Parce que …

« Lui, il dessine des arcs-en-ciel
Sur fond de forêts incendiées,
Il a même repeint des ailes
Aux oiseaux de la liberté »…

(Tiré e Quand le passé s’invite au présent

Monsieur le magicien, Monsieur le sculpteur de rêves, offrez moi votre étole de brume.

Photo prise par moi à La Rochelle

Annie Kubasiak-Barbier 

Pas de commentaire

Donnez votre avis