Le permis de conduire

LA RIGOLADE DU JOUR

Rendez-vous en soirée chez un médecin agréé pour renouvellement permis E.

Déjà tu fais 35 km mais là ça vaut le détour. On arrive dans le village. On se tient devant la porte principale…

Écriteau « Pour la salle d’attente, prendre dans la ruelle » —>

Bon d’accord !

Arrivée dans la ruelle, passage d’une petite porte…

On rentre dans une espèce de petite cour un peu vieillotte, des fleurs en tissu sous le porche, puis dans la salle d’attente…Une cliente, posée dans un canapé bleu, quelques chaises.

Au mur des trucs de médecin un peu fanés,  un portrait de Raboliot, quelques vieilles photos.

Musique de fond, de Daddy cool à la compagnie créole…

Entre le médecin, la soixantaine assumée, jovial, qui embrasse joyeusement la cliente qui attend.

Dix minutes après il revient, nous fait entrer :

– Bonjour ! Permis E ? Bon dites moi ?  Vous voulez tracter une caravane ?

Il me regarde et dit :

-Je vous vois pas en caravane vous, ou tirer un bateau peut-être ?

-Euh non ! dit Chéri-Chéri, juste une remorque.

-Bon allez on y va !

Il découpe les photos et nous sort en s’marrant

-J’adore ça couper les photos moi, les têtes, j’aurais dû m’appeler Guillotin !

Bref, il discute, remplit les papiers. En cinq minutes, on connait sa vie, deux divorces etc…

Je lui dis :

-Combien je vous dois ?

-Quand on voit les gendarmes on dit quoi ?

Il fait lui-même la réponse

-22, v’là les flics !

Je hasarde :

-Je vous dois 22 euros ?

-Euh non !  Ici on est chez le médecin.

Je hasarde à nouveau :

-33 ?

Lui, mort de rire :

-Ben oui !

Et là, il se lance dans une histoire pourrie et inracontable sur les femmes et les sangliers.

On se lève pour s’en aller. Il tend la main à mon mari :

-Bon t’es en règle, tu reviens quand tu veux !

Puis, il se tourne vers moi, m’attrape par l’épaule, me plante un bisou sur le font et me lance :

-T’es bien belle toi !

Il nous pousse gentiment vers la porte de sortie et on se retrouve sur le trottoir, pliés de rire, mais un rire… On n’en pouvait plus !

Alors ?  Vous me croirez si vous voulez, le type en fait, il est toujours comme ça,  sûrement même !

Sacrée soirée ! On s’en souviendra.

 

Annie Kubasiak-Barbier

Pas de commentaire

Donnez votre avis