La fille du boulevard

 

La fille sur le boulevard
Enflamme les passants
Le feu dans le regard
Absence de sentiments
Elle est un quai de gare
Une pause dans leur tourment
Quand leur chair s’égare
Un souffle de printemps

Une liane des îles
Juste à fleur de trottoir
Tel un instant fragile
Qu’ils cueillent dans le noir
De leur cœur malhabile
Fugace dans leur mémoire
Comme un cadeau facile
Point d’orgue à leur histoire

Renaître d’un exode
C’était son rêve à elle
Mais c’est aux antipodes
Qu’elle froisse ses dentelles
N’être qu’un épisode
Entre la terre, le ciel
Que la vie inféode
Aux peines éternelles

Annie Kubasiak-Barbier
Texte protégé SACEM

Pas de commentaire

Donnez votre avis