La télévision et moi …

Je ne sais pas vous, mais plus les années passent, plus je m’ennuie devant mon poste de télévision. Même les émissions littéraires ne me harponnent plus comme avant. Peut-être que je vieillis mal ?

J’ai presque un regret de Michel Polac et de son « droit de réponse » Je revois avec délice ces fameuses et fumeuses (dans tous les sens du terme) rencontres entre des gens aux idées souvent fracassantes, mi-polémistes, mi-pamphlétaires, genre Jean Edern Hallier, Professeur Choron, Gainsbourg ou même Françoise Sagan. Il fallait bien s’appeler Polac, pour rassembler sur un plateau de télévision des personnalités exacerbées et hautes en couleurs.

 Mais les mots étaient toujours la quintessence des choses et cet homme là menait rondement son affaire. En ce temps là, déjà lointain, je regardais avec plaisir la télévision non formatée ou moins formatée, quand les gens avaient le courage de leurs opinions et que l’opinion se fichait pas mal du qu’en dira-t-on.
On arrivait même à pardonner certains dérapages et quelques grossièretés parce que le jeu en valait la chandelle. 

Polac est mort sans fils spirituel et avec lui une certaine idée du débat d’idées.

Aujourd’hui, il faut éviter d’employer certaines expressions sous peine de glisser sur une vilaine peau de banane, voire de se faire lyncher. 

Alors oui, d’aucun diront que je suis passéiste, on me l’a déjà faite celle-là. Mais quand les choses sont bonnes ou belles on y retourne, non ?

Annie Kubasiak-Barbier

Pas de commentaire

Donnez votre avis